english  |  français   contactez-nous
La méthodologie de l'enseignement

Le Vedanta possède une méthodologie d'enseignement bien spécifique du fait de la nature de cette connaissance. En effet, nous ne parlons pas d'un système philosophique dont il suffit de présenter les principaux concepts et le projet. Nous ne parlons pas non plus d'une simple théorie descriptive ou d’un ensemble de techniques qu'il suffit de suivre et d'expérimenter par la méditation.

Nous parlons d'un moyen de connaissance qui donne accès à la réalité telle qu'elle est. Par conséquent, le Vedanta devrait avoir une méthode pour faire comprendre, voir cette réalité. Nous avons vu dans la section précédente de quelle manière il pallie à la limitation inhérente du langage en utilisant les mots dans un sens implicite ou secondaire, et révèle la nature de la réalité. Explorons à présent ce sujet plus en avant et voyons quelle est cette méthode utilisée par les Upanishads pour exposer leur vision.

Le Vedanta utilise de manière courante les phrases négatives (neti, neti 25 , qui signifie pas ceci, pas ceci), afin de nous faire voir la nature de la réalité. En effet, si le Vedanta veut révéler que 'je' est la vérité de l'univers, il doit avant toute chose réfuter tout ce que nous croyons être 26. Il réfute aussi l'idée qu'un objet quelconque existant dans l'univers, pouvant être connu par la perception et l'inférence, puisse être la réalité ultime 27.

Mais comme il n'est pas suffisant de se contenter de nier ce que la réalité n'est pas, les Upanishads révèlent aussi de manière positive la nature de la réalité en utilisant des définitions comme satyam, existence et jnanam, conscience dans un sens secondaire ou implicite 28. Les Upanishads utilisent également des exemples divers, des analogies, des images ou des modèles. Par exemple, la Katha Upanishad utilise l'analogie d'un chariot pour révéler la nature du soi. Le corps est comparé à un chariot, les sens aux chevaux, le mental aux rênes, l'intellect au conducteur du chariot et le propriétaire du chariot assis derrière le conducteur est le soi, 'je'. L'idée est d'indiquer que le 'je' est totalement indépendant de l'assemblage corps-sens-mental-intellect. D'autres analogies sont utilisées comme l'image de la lumière dans la Brhadaranyaka Upanishad et dans la Gita, les exemples du feu-étincelles et du moyeu d'une roue et ses rayons dans la Mundaka Upanishad, un modèle de la création à cinq éléments dans la Taittriya Upanishad, l'analogie de l'arbre banyan dans la Katha Upanishad et la Gita etc. Leur but est uniquement d'aider l'étudiant à assimiler et voir ce que les Upanishads révèlent. Mais à nouveau, puisque rien ne peut véritablement être comparé à la réalité ultime, nulle analogie n'est totalement valide pour communiquer ce qu'elle est. La portée et les limitations des exemples ou des analogies sont donc indiquées clairement durant l'enseignement.

Ainsi, le Vedanta possède une méthodologie évoluée d'enseignement qui est incorporée dans les Upanishads elles-mêmes et transmise par la tradition. La méthodologie générale du Vedanta porte le nom technique d’adhyaropa/apavada, c'est à dire de surimposition/négation. Cette méthodologie consiste à prendre l'étudiant où il se trouve, avec ses expériences et conclusions au sujet de la nature de lui-même et du monde, et l'accompagner vers un point où il ne peut pas ne pas voir la réalité ultime. Cela est accompli en le faisant passer par des étapes successives (adhyaropa) qui sont autant de points de vue qui sont abandonnés ou réfutés l'un après l'autre (apavada), pour le faire parvenir à comprendre la réalité ultime.

Voyons brièvement quelques unes des méthodes utilisées par les Upanishads, entrant dans le cadre de cette méthodologie générale d’adhyaropa/apavada :

la méthode de la cause et de l'effet :
Il est dit pour commencer, que la cause de tous les objets en argile (pot, tasse, jarre, etc.) n'est rien d'autre que l'argile 29. Le pot est nié ( apavada ) et réduit à une forme et un nom pour l'argile, et l'argile est indiquée comme étant la cause du pot ( adhyaropa  ). Puis il est expliqué que l'argile n'est qu'une cause provisoire mais non la cause finale du pot. Le statut de l'argile comme cause est nié ( apavada ) et l'atome est indiqué comme étant sa cause ( adhyaropa ). L'atome aussi est nié ( apavada  ) et la particule indiquée comme étant sa cause ( adhyaropa ). Cette démarche se poursuit jusqu'à arriver à Isvara, sous la forme d'intelligence comme cause ( adhyaropa ); cette intelligence elle-même est finalement niée pour indiquer l'existence-conscience illimitée ( satyam-jnanam-anantam ou Brahman ), comme la cause ultime 30

Le chapitre 6 de la Chandogya Upanishad utilise cette approche du pot et de l'argile et l'applique à d'autres objets usuels, tels que des instruments en métal et des ornements en or. Puis elle l'étend à l'univers tout entier. Elle révèle que tous les objets de l'univers, inclus le corps, les sens et le mental, dépendent d'une réalité unique qui est non duelle. L'étudiant est dès lors capable de comprendre l'affirmation de départ de l'Upanishad, qu'il y a bien une chose (Brahman, la réalité absolue) qui, si on la connaît, permet de connaître la réalité de toute chose, c'est à dire de l'univers et de soi-même.





You need to upgrade your Flash Player.
This requires Macromedia Flash, version 8 or greater. Please click here to download.
Or, if you're absolutely positive you have Flash 8 or greater, click here to force the site to load.
Vedanta, le Yoga de l’Objectivité
Dans cet enregistrement réalisé à Bangkok, Surya Tahora explique pourquoi nous avons choisi d'appeler ce site Vedanta, le Yoga de l'Objectivité. Quelle est la relation entre objectivité et voir la réalité telle qu'elle est? Quels sont les différents niveaux d'objectivité dont nous parlons ici?
Ecouter l'enregistrement (4:34 minutes)
Introduction au Vedanta, une sagesse intemporelle
Une série de quatre vidéos en anglais qui présente de manière méthodique, brève et claire la vision du Vedanta. Que cherchons-nous réellement dans la vie ? Que signifie l’équation ‘tu es cela’ (tat tvam asi) qui révèle notre véritable nature ?
L'enseignement intemporel de la Bhagavad Gita
Une série de 23 vidéos avec des sous-titres français qui commentent les versets essentiels de la Bhagavad Gita dans un langage moderne, accessible et profond à la fois. Cette série souligne la pertinence de la vision de la Gita pour notre temps. Elle montre également de quelle façon son enseignement peut nous aider à mieux nous orienter dans notre existence et à vivre en accord avec ce qui est.



counter easy hit