english  |  français   contactez-nous
La maturité et la connaissance

L’individu et le tout

Nous avons vu jusqu’à présent qu’Isvara est cette intelligence et puissance qui se manifeste sous la forme de l’ordre dans l’univers à tous les niveaux, Plus je comprends que cet ordre gouverne les évènements de mon existence, plus je suis relié à Isvara. La capacité que j’ai de changer d’attitude à l’égard des situations de la vie et par là de les gérer mieux fait elle-même également partie de ce même ordre. Voyons maintenant d’un peu plus près la nature de ma relation avec Isvara, et de quelle manière elle peut gagner encore plus de profondeur.

La relation fondamentale entre l'individu et Isvara
En tant qu’individu, je suis nécessairement relié à d'autres individus. Par rapport à mes parents, je deviens un fils ou une fille, avec mes enfants, je deviens un père ou une mère. Avec mes amis, je deviens un ami, avec mon employeur, un employé, avec mes clients, un chef d'entreprise, etc. Ces relations changent en fonction des situations dans lesquelles je me trouve. Elles sont donc relatives et variables. Une chose reste cependant constante au sein de toutes ces relations : l'individu basique, celui qui assume ces différents rôles dans différentes situations.

Que dire de ma relation en tant qu’individu avec Isvara? Est-elle également variable ? Non, car en tant qu'être conscient, je suis toujours relié au total. Il se peut que je n'en sois pas conscient, mais comme la vague et l'océan, je suis né à cause de l'ordre, je suis supporté par l'ordre, et je cesserai d’exister avec ce corps selon le même ordre. Mes parents, mon corps m'ont été donnés ainsi que toutes les personnes avec lesquels j'assume divers rôles ; toutes les situations qui viennent à moi au cours de ma vie me sont aussi données. La capacité de penser et de désirer, la capacité de décider et d'agir m'ont été donnés par l'ordre qui est Isvara. Tous les individus ont reçu d'Isvara un corps unique avec des qualités et des talents différents, un entourage avec lequel ils sont liés plus intimement, et enfin des situations spécifiques auxquelles ils sont confrontés. L'univers tout entier autour de moi, l’infrastructure nécessaire à mes interactions, existe à cause de l’ordre d’Isvara. En réalité, Isvara est la cause efficiente, sous la forme de l'ordre et des lois dans la création ; en tant que cause matérielle, il est l’univers lui-même, qui consiste en ces formes variées régies par l’ordre. Ainsi, rien n’est séparé d’Isvara.

Cela veut dire que ma relation avec Isvara est la relation la plus fondamentale qui soit. Je suis tout le temps relié à Isvara. Je fais partie d'un immense ordre des choses, qui fait que tout est ce qu'il est. Mes pensées et mes émotions, mes actions, mon libre-arbitre, les résultats de mes actions sont tous inclus et gouvernés par l’ordre qui est Isvara 86, cet ordre infaillible et impartial. Cela peut s’exprimer en termes religieux en disant que mes actions deviennent une offrande à Isvara 87 à qui je confie également les résultats de mes actions 88.

Entrer en relation avec le tout
Tout devient bien plus clair quand je vois qu’Isvara n’est pas un être personnel situé en haut quelque part et séparé de moi, mais est manifesté sous la forme de lois et l’ensemble des formes de l’univers régies par ces lois. Plus j’assimile ce fait, plus je vois que tous les aspects de ma vie, les situations qui se présentent à moi, les obstacles que je rencontre, ma faculté ou mon incapacité à les gérer, etc. font partie des lois d’Isvara. Je commence à voir un ordre immense dans ce qui m’apparaissait comme un univers chaotique et dénué de sens.

Plus je m’éveille à la présence de l’ordre en toute chose, plus je m’accepte moi-même, j’accepte les gens autour de moi et les évènements de ma vie. Mes sentiments d'isolement, ma tristesse, mes inquiétudes ma colère et mon anxiété s’intègrent et sont validés dans cet ordre. C’est au fond une sorte de super thérapie qui permet à tout individu de se décharger de son fardeau psychologique, de l’aider à vivre de manière dynamique par l’appréciation de cet ordre cosmique qui relie les désirs, les actions et leurs résultats. Il voit désormais la présence d’Isvara dans toutes les dimensions de sa vie.

Il est vrai que les formes religieuses, quand elles sont prises de manière littérale et donc incomplète, peuvent conduire à des attitudes dogmatiques. A l’inverse, quand nous comprenons que les formes sont toutes une manifestation d’Isvara ou du tout, et qu’elles expriment chacune d’un certain point de vue l’intelligence et la puissance universelle, il est possible de choisir une de ces formes, dans le cadre de ce que l’on qualifie habituellement de pratiques religieuses, et invoquer le tout sous un aspect particulier.

Les pratiques religieuses, prières, rituels, . m’aident à entrer en relation avec le tout et a ont donc bien une place dans le Vedanta. Elles me permettent de voir la relation que j’ai avec le tout et de l’exprimer à des moments spécifiques . Au fur et à mesure que ma compréhension d’Isvara grandit, la présence d’Isvara n’est plus limitée pour moi à ces moments de prières mais s’étend à l’ensemble de ma vie.

La méditation: la personne consciente et tranquille
Une des techniques de méditation est appelée japa et consiste à répéter mentalement les noms d’Isvara. Le japa, même s’il est purement mental, est une action et produit donc, comme toute action, des résultats. Tout d’abord, il y a des résultats invisibles sous la forme de grâce, car vous répétez les noms d’Isvara. C'est une prière mentale au cours de laquelle, l'individu de base, le noyau individuel en vous, invoque la grâce de l'universel ou du tout 89.

Le japa a aussi des résultats visibles. Il développe en effet la capacité de comprendre le fonctionnement du mental. Par nature, le mental est en mouvement et ne cessera de passer d'un objet à un autre par association d’idées. Durant la méditation, lorsque vous commencez à penser à autre chose, vous ramenez doucement le mental au chant ou japa, à la répétition des noms. En réalité la méditation n’est pas comme on le dit souvent, un état dénué de pensées, mais plutôt la pratique qui consiste à ramener le mental à la tâche qu’on lui a fixée. Lorsque l’on comprend que le mental est par nature sujet au changement, et que la méditation consiste à le ramener au chant lui-même, on n’éprouve plus de sentiment de frustration ou d’échec en pratiquant la méditation. Il est fréquent d’entendre dire ‘je n’arrive pas à arrêter mes pensées ; je suis donc incapable de méditer ’ ; cette conclusion provient d’une compréhension fausse de la méditation qui n’est pas, on l’aura compris, la recherche d’un état d’absence de pensées.

La pratique répétée de cette forme de méditation, le japa, m’aide à rester pendant un certain temps sur le chant lui-même sans distraction. Je deviens capable de comprendre le fonctionnement du mental et par là, deviens une personne plus délibérée et attentive. Cette compréhension et cette maîtrise du flot des pensées peuvent bien entendu être utilisée au cours des autres tâches de ma journée.

Le japa permet aussi de découvrir en vous l’existence d’un espace de calme intérieur qui n’est autre que vous-même. Au cours de la méditation, vous devenez peu à peu familier avec la personne de base que vous êtes, un être simplement conscient, relié à l’ordre des choses qui est Isvara, libre de toute tension, et naturellement tranquille et détendu. En d’autres mots, cet état de tranquillité et de détente m’est naturel, il ne résulte d’aucun effort. Je peux alors à tout moment de la journée revenir à cette personne de base, capable d’agir et de jouer tranquillement et efficacement les rôles variés de père, mère, frère, soeur, ami, collègue, etc. et faire face de manière objective aux responsabilités diverses centrées sur ces rôles.

Pour conclure, la maturité intérieure qui résulte de tous ces moyens que nous avons évoqués, trouve bien entendu son aboutissement dans la découverte de la non dualité, par la connaissance de notre identité avec Isvara. Car pour celui ou celle qui voit Isvara en toute chose, la connaissance de la non dualité n'est plus qu'un petit pas en avant90. Il ou elle pourra à son tour dire, je suis la réalité de l’univers tout entier, je ne fais qu’un avec Isvara, je suis existence-conscience illimitée.



You need to upgrade your Flash Player.
This requires Macromedia Flash, version 8 or greater. Please click here to download.
Or, if you're absolutely positive you have Flash 8 or greater, click here to force the site to load.
Vedanta, le Yoga de l’Objectivité
Dans cet enregistrement réalisé à Bangkok, Surya Tahora explique pourquoi nous avons choisi d'appeler ce site Vedanta, le Yoga de l'Objectivité. Quelle est la relation entre objectivité et voir la réalité telle qu'elle est? Quels sont les différents niveaux d'objectivité dont nous parlons ici?
Ecouter l'enregistrement (4:34 minutes)
Voir les nouvelles séries de vidéos, Upadesa Saram, Tattva Bodha, Taittriya Upanishad, etc.

Introduction au Vedanta, une sagesse intemporelle
Une série de quatre vidéos en anglais qui présente de manière méthodique, brève et claire la vision du Vedanta. Que cherchons-nous réellement dans la vie ? Que signifie l'équation 'tu es cela' (tat tvam asi) qui révèle notre véritable nature ?
L'enseignement intemporel de la Bhagavad Gita
Une série de 23 vidéos avec des sous-titres français qui commentent les versets essentiels de la Bhagavad Gita dans un langage moderne, accessible et profond à la fois. Cette série souligne la pertinence de la vision de la Gita pour notre temps. Elle montre également de quelle façon son enseignement peut nous aider à mieux nous orienter dans notre existence et à vivre en accord avec ce qui est.



counter easy hit